Paris

Église Saint-Germain-l’Auxerrois

Très importante sur le plan historique, Saint-Germain l’Auxerrois est l’une des plus anciennes églises du centre de Paris, proche de la Seine et du Louvre. Au Ve siècle, Germain, évêque d’Auxerre, et Geneviève, future patronne de Paris, s’y seraient rencontrés. Deux siècles plus tard, Landry, bâtisseur du premier Hôtel-Dieu de l’île de la Cité, y aurait été inhumé (fresque dans la chapelle éponyme). Simple oratoire mérovingien (Saint-Germain le Rond) utilisé pour ondoyer les catéchumènes, il fut détruit par les Normands à la fin du IXe siècle. Reconstruite sous le règne de Robert II le Pieux, cette église, protégée par des fossés (une rue des Fossés-Saint-Germain est mentionnée sur un ancien plan de Paris), devient au XIIe siècle, au moment de l’édification du palais de Philippe-Auguste, l’épicentre du rayonnement chrétien de la capitale. Les premiers clercs viennent y étudier la théologie. Elle est à la fois paroisse des rois de France, en raison de la proximité du Louvre, et siège d’un chapitre de chanoines (collégiale). Cette fonction royale perdure comme en témoignent le banc d’œuvre attribué à Le Brun (1682−1684) et la tribune de la reine, aménagée (vers 1840) pour l’épouse de Louis-Philippe. Au XVIe siècle, l’église est toujours au cœur de l’histoire : c’est sa cloche qui aurait donné le signal du massacre de la Saint-Barthélemy perpétré au Louvre et dans ses abords, dans la nuit du 24 au 25 août 1572. C’est également sous son porche qu’aurait été assassiné Concini, sur ordre de Louis XIII, en 1617. Au XVIIIe siècle, le chapitre est rattaché à celui de Notre-Dame de Paris et le jubé de Pierre Lescot est démonté puis installé au Louvre. Les émeutes de 1831, suscitées par la commémoration de l’assassinat du Duc de Berry, la mettent à sac. Quelque trente ans plus tard, sous le Second Empire, le chanoine Demerson a présidé à sa restauration, avec les architectes Godde, Lassus, Baltard et Viollet-le-Duc. Église des artistes, elle abrite aujourd’hui encore des chefsd’œuvre : statues médiévales, retables flamand et champenois (vers 1500), peintures de Joseph Guichard (élève d’Ingres), vitraux du XVIe et du XIXe (Maréchal de Metz et Gugnon)

ÉGLISE SAINT-GERMAIN-L’AUXERROIS
  • Département : Paris
  • Site CASA depuis : 2018
  • Style : Gothique
  • Les visites sont suspendues jusqu’à nouvel ordre

5 bonnes raisons d’y aller

  • Une des plus anciennes églises du centre de Paris
  • L’église Saint-Germain-l’Auxerrois doit aussi sa renommée à un tragique épisode des guerres de religion. Ce sont en effet ses cloches qui, le 24 août 1572, sonnèrent le début du massacre de la Saint-Barthélemy
  • Un magnifique porche à cinq baies de style gothique flamboyant, un portail Renaissance, ainsi qu’un clocher roman.
  • Un retable flamand du XVIe siècle
  • Paroisse des artistes avec les tombes de Malherbe, Chardin, Van Loo, Coysevox, Le Vau, Soufflot…

À découvrir…

  • Le 1er arrondissement, au cœur de Paris.
  • Le musée du Louvre et le jardin des Tuileries…