Amiens

Cathédrale Notre-Dame d’Amiens

Fiche d’i­den­ti­té

Région : Hauts-de-France.

Titre : Cathé­drale.

Époque : XIIIe.

Style : Gothique.

Langues : FR, GB, NL.

Guides : 2 ou 3.

Ouvert depuis : 2019

Du haut de ses 800 ans, Notre-Dame d’Amiens fête en 2020 les 800 ans de sa construc­tion. Cette « jeune » cathé­drale gothique est la plus vaste des cathé­drales de cette période (bien que Beau­vais soit plus haute et Reims plus longue), ins­crite au patri­moine mon­dial de l’UNESCO depuis 1981. La richesse de la ville a éga­le­ment per­mis de la construire rela­ti­ve­ment rapi­de­ment (moins de 70 ans pour l’essentiel), ce qui pro­cure éga­le­ment une archi­tec­ture homo­gène. On remarque tou­te­fois sans trop de peine ce que chaque siècle a pu ajou­ter, conso­li­der ou sup­pri­mer – ce peut être d’ailleurs un axe de visite lorsque l’on se déplace de la nef jusqu’au che­vet.
L’édifice, comme la ville, fut mar­qué par le temps : construite elle-même après l’incendie de la cathé­drale pré­cé­dente, sa flèche en char­pente fut fou­droyée en 1528 et aus­si­tôt recons­truite (on recon­naît sa sil­houette dans les res­ti­tu­tions du XIXe siècle des cathé­drales d’Orléans et de Paris). Viol­let-le-Duc et bien d’autres géné­ra­tions de res­tau­ra­teurs ont pré­ser­vé cette mer­veille. Sur­tout, c’est une res­ca­pée des des­truc­tions des deux guerres mon­diales, comme en témoignent les quar­tiers recons­truits et la tour d’Auguste Per­ret.
Dès le par­vis, vous pour­rez faire obser­ver l’architecture et la struc­ture de la façade, les dif­fé­rences de trai­te­ment entre la gale­rie des rois et des sculp­tures telles que le « beau Dieu » du tru­meau. Les por­tails vous per­met­tront par exemple de décrire le Juge­ment der­nier, de faire recon­naître des épi­sodes de la vie de la Vierge, des pro­phètes ou des apôtres, des oppo­si­tions vices/vertus ou des paral­lèles entre sai­sons et signes du zodiaque…
La richesse de l’intérieur vous per­met­tra éga­le­ment de décou­vrir deux gisants en bronze du XIIIe siècle, mais aus­si quatre grands cycles sculp­tés et peints de la fin du XVe siècle ou du début du XVIe siècle : le Christ et les mar­chands du temple, saint Jacques le Majeur, saint Fir­min (mar­tyr, pre­mier évêque d’Amiens), et saint Jean-Bap­tiste (la relique du chef de Jean-Bap­tiste est conser­vée à Amiens depuis 1206). Il reste mal­heu­reu­se­ment assez peu de vitraux anciens, mais la dimen­sion des roses dégage un fort effet visuel.

Bon à savoir…

Moyens de trans­port

À Amiens, il y a une gare SNCF, il y a l’autoroute, il y a les bus !
Il faut comp­ter 10 minutes de la gare à la cathé­drale CASA, et 20 minutes entre le loge­ment et la cathé­drale. Avoir un véhi­cule est un plus, notam­ment pour visi­ter la région.

Pour pré­pa­rer votre séjour

https://whc.unesco.org/fr/list/162
http://www.encyclopedie.picardie.fr/Cathedrale-d-Amiens.html

Cli­quer pour accé­der à cathedrale_notre_dame.pdf

For­ma­tion

Une for­ma­tion est assu­rée, sur place, par les membres de l’équipe parois­siale.
Le dos­sier de site, dans le colis de com­mu­nau­té, per­met éga­le­ment aux guides de se for­mer tout au long de la com­mu­nau­té.

La vie dans la ville

Le site de la ville : https://www.amiens.fr/
Office de tou­risme : http://www.amiens-tourisme.com/
Amiens est aus­si une ville verte par ses hor­tillon­nages, et vous pour­rez à loi­sir obser­ver foulques et familles de col­verts entre l’hébergement et le centre-ville. Au che­vet de la cathé­drale, le jar­din de l’évêché puis les bords d’un canal vous per­met­tront de souf­fler le midi…

Pour finir cet aper­çu et vos jour­nées dans la capi­tale picarde, sachez que chaque soir, le spec­tacle « Chro­ma » sur la façade s’achève par une recons­ti­tu­tion de la poly­chro­mie sai­sis­sante.

Apprendre à connaître le site…

KTO, émis­sion du 01/07/2019